Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

Elections européennes : la manœuvre du capital a fonctionné, le combat continue

La République en Marche instrumentalise l'extrême-droite pour tenter de se développer sur la démagogie, mais à ce jeu là, c'est l'extrême-droite qui progresse tant au niveau national qu'à Creil ou à Nogent sur Oise. C'est donc un échec pour Macron et son pouvoir qui se retrouve derrière le RN. Les grands capitalistes peuvent cependant se frotter les mains, Macron restera pour le moment au pouvoir car ce n'était pas une élection présidentielle et si il le fallait, ils auraient Le Pen en solution de rechange comme perspective. A l'échelle européenne, ils auront aussi un contingent de députés ultra majoritaires qui sont pour le libéralisme et à 95% pour le capitalisme.  Il semblerait qu'au niveau national un important contingent d'électeurs socialistes  et FI se soit porté sur les verts d'EELV ce qui fait progresser cette formation qui va sans doute entrer dans le jeu des tractations politiciennes au Parlement européen pour composer avec les libéraux, ces deux familles politiques étant pour le capitalisme.

Echec pour le parti du maire de Creil  (PS), échec pour le parti du maire de Nogent-sur-Oise (LREM) et dans une moindre mesure échec pour le PC à Montataire où le RN le distance de près de 14 % même si le score dU PCF (16,23 %) est très honorable par rapport au reste du pays et qu'il distance de 10 points LREM.

La France insoumise avec 10,61% à Nogent sur Oise, 11, 82% à Creil et 10,85 % à Montataire fait un bien meilleur score qu'au niveau national, il semblerait que l'ancien électorat socialiste se soit davantage reporté sur la FI que sur EELV dans le bassin Creillois. Le PCF hors du traditionnel bastion de Montataire n'atteint pas ses objectifs et ne dépasse pas les 5% avec un résultat faible à Creil (3,57%), à Nogent (4,13%) et (4,92%) à Villers Saint Paul.

Sans doute, PS, LFI et PC dans le bassin Creillois doivent s'interroger sur leur capacité à rassembler  et à combattre LREM et le RN. Cependant il est à craindre qu'ils risquent de reprendre de vieilles habitudes de combinaisons d'appareils et d'entrisme de certains, voire, de recyclage de certains membres du PS vers la France insoumise. La faiblesse du PC peut heureusement épargner cette formation de ce type de recyclage et ses positions anti-capitalistes, qui restent encore insuffisamment affirmées selon moi,  sont un espoir à faire fructifier.

Le problème de fond est que le peuple, les travailleurs ne disposent pas aujourd'hui d'un parti révolutionnaire clairement anti-capitaliste et populaire, même si il y a encore au PCF un potentiel de  militants qui  peut jouer un rôle important si ils savent s'ouvrir beaucoup plus et mieux à la société à l'image de leur candidat Ian Brossat dans cette campagne.. Ce parti dit vouloir reconstruire la gauche, mais il ne pourra le faire si il nie ou n'affirme pas mieux son identité communiste et anti-capitaliste et si il passe plus de temps dans des combats électoraux que dans l'action politique et l'éducation populaire dans chaque localité.

Un parti révolutionnaire doit développer un travail idéologique et d'éducation qui permette au peuple d'agir. Pour cela il lui faut des militants organisés. Le PCF avait une tradition qu'il a perdu au fil des ans, celui de l'organisation en cellules vivantes dans les entreprises et chaque quartier et est devenu progressivement un parti électoraliste de moins en moins  présent sur le terrain. Cette liquidation de l'organisation communiste commencée sous la direction de Robert Hue, ancien secrétaire du PC qui est passé chez l'adversaire Macron, a porté un préjudice considérable au PCF.

Personnellement, j'ai cru qu'avec la France insoumise nous pourrions développer cette indispensable organisation du peuple au plus près des gens. Après mes soutiens à la FI pour la présidentielle et législatives, et malgré mes propositions au sein de la FI, je me suis rendu compte, que la FI ne voulait pas  cette organisation d'actions populaires et  se limitait à des actions électoralistes. Le populisme de gauche de Jean-Luc Mélenchon est resté une question d'appareil et d'image médiatique loin de toute volonté d'organisation autonome et démocratique des citoyens contrairement à la ligne déclarée du Parti de Gauche de rupture avec le capitalisme.

J'ai donc appelé cette fois-ci à voter Ian Brossat parce qu'il était le seul à affirmer clairement dans cette campagne des positions anti-capitalistes sans sectarisme  ce qui ne m'est pas apparu chez la candidate FI, Manon Aubry. Cela ne signifie pas que je rejoins le PCF, mais que comme un certain nombre de citoyens, je crois qu'il y a avec le PCF des possibilités d'ouvrir une perspective de reconstruction du travail révolutionnaire si les membres de ce parti savent tendre la main aux autres militants et apportent le meilleur de la tradition communiste à l'ensemble des militants syndicalistes et de gauche de notre pays.

Ainsi, pour moi la gauche n'existera pas sans une composante marxiste forte, un marxisme vivant prenant en compte les réalités en mouvement de notre société et du monde.

Pour ma part je continuerai à exprimer ce qui me semble important pour faire reculer la droite et l'extrême-droite et conquérir des positions démocratiques solides partout dans le pays afin que la société fasse le choix du communisme, non pas seulement un choix électoral, mais surtout un choix économique et social d'abord qui prouve que l’intérêt général , la propriété collective des grands moyens de production, les services publics, la direction démocratique et autogestionnaire des affaires du pays par le peuple à tous les niveaux sont des nécessités absolues contre l'égoïsme destructeur du capitalisme, la prédation du système d'accumulation du capital sur le travail des hommes et sur la nature.

Jean-Paul LEGRAND

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog