Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

Philosophie : de la dialectique selon Ferdinand Gonseth

Dialectique

La dialectique selon Gonseth

 

« La connaissance prend son assise où elle peut. En réalité, elle se passe de certitudes absolues ; elle se contente de certitudes pratiques et limitées.

La démarche scientifique réelle n’est pas une marche de certitude en certitude, de réalité en réalité, c’est une marche d’évidences provisoires et sommaires en évidences provisoires et sommaires, d’horizon de réalité en horizon de réalité. Cette façon de faire n’a pas à être répudiée, ce serait répudier la pratique même de la connaissance. (…)

Toute position sommairement juste, tout raisonnement sommairement efficace, peuvent servir de point de départ, pourvu qu’ils ne soient pas posés intangibles ; pourvu qu’ils soient considérés comme révisables ; pourvu qu’ils puissent céder à la pression de l’expérience ; pourvu que les progrès de la connaissance puissent venir s’inscrire dans les deux éléments fondamentaux de l’instance provisoirement en vigueur :

  • Dans les règles qu’elle instaure
  • Dans la philosophie qui la soutient

D’une discipline qui adopte ce dernier point de vue comme un point de sa méthode, en opposition conscient avec toute philosophie prédicative, je dirai qu’elle est dialectique. Cette dénomination n’est pas seulement commode, elle s’expliquera par le rôle que va prendre l’idée de dialectique.» Ferdinand Gonseth, Dialectica, Vol. 1, 1, 1947 ; pp. 30 et sq.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog