Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

Qui sont les macronistes à Creil ?

Le  leader de GENERATION CREIL s'affichant avec les représentants de la macronie dans l'Oise a reçu leur soutien et a été adoubé par MACRON le 13 novembre dernier par un communiqué publié sur le site national de LAREM

Le leader de GENERATION CREIL s'affichant avec les représentants de la macronie dans l'Oise a reçu leur soutien et a été adoubé par MACRON le 13 novembre dernier par un communiqué publié sur le site national de LAREM

Que personne ne s'y trompe le macronisme à Creil, c'est GENERATION CREIL, le parti des violets. Comme partout en France, les opportunistes de droite et du Parti socialiste ont rejoint MACRON pour mettre en oeuvre la politique de régression sociale au nom du rassemblement et de la thématique du ni gauche, ni droite. C'est vrai que le parti présidentiel LREM rassemble. Il rassemble beaucoup d'élus de l'ancien monde et s'appuie sur une multitude de clubs et de réseaux d'influence qui vont des organisations financières et patronales à des  think tank et des associations de quartier dont les responsables pour beaucoup étaient des anciens militants du parti socialiste. Il a réussi le vieux rêve de la bourgeoisie française d'allier les milieux de la droite affairiste à toute une frange d'arrivistes qui croient davantage dans la start-up que dans la lutte collective des salariés. Il rassemble un grand nombre d'anciens militants et dirigeants qui étaient auparavant dans les partis traditionnels chez LR et dans le PS ou ex-PS. 

Chacun  cherche à y retrouver son compte pour y assurer si possible ses petites ou grandes affaires par le biais des relations entretenues avec des personnes "bien placées" mais aussi pour éviter d'être repéré comme faisant partie de l'ancien monde, craignant le dégagisme et la colère du peuple contre les conséquences des politiques néo-libérales de Sarkozy, Hollande et maintenant mais sous une autre forme Macron, en essayant de faire passer du vieux pour du neuf.

A Creil le recyclage d'un certain nombre d'élus ex-PS s'est fait par le filtre de l'association GENERATION CREIL qui s'est constituée quelque temps après que des élus du PS dont M. BOULHAMANE n'avait pas pu obtenir leur poste d'adjoint comme cela avait été convenu au préalalble avec le maire M. VILLEMAIN . En effet ce qui n'avait pas été prévu, c'est que la liste du  PCF  conduite par Jean-Paul LEGRAND en 2008 réaliserait un bon score  et avait contraint le maire socialiste à concéder 3 postes d'adjoints au PCF pour que la gauche l'emporte au 2eme tour. Cet événement avait créé un certain malaise au sein du groupe socialiste et forcément quelques frustrations évidentes et des rancoeurs  contre le 1er magistrat. 

A cela s'est ajouté de 2008 à 2014 les contradictions au sein du Parti socialiste dont les luttes de clans ont conduit un certain nombre d'élus à prendre leur distance avec François HOLLANDE et à se séparer du PS. Ainsi  Hichame BOULHAMANE avec quelques autres élus socialistes décide alors de créer GENERATION CREIL et d'entrer dans l'opposition au maire. Le but affiché : gagner les élections de 2014.

Dès lors la formation politique met en branle des réseaux influencés par une frange du PS et quelques gauchistes implantés dans certaines associations et va même jusqu'à s'exprimer dans la presse marocaine pour tenter d'amadouer la communauté de Creil.

GENERATION CREIL mène alors une campagne tout azimut jouant beaucoup de ses réseaux d'influence dans les quartiers et s'appuyant surtout sur la déception suscitée par la gestion du maire. L'organisation obtient plus de 25% des exprimés avec 1975 voix derrière le maire sortant PS qui recueille des 29%  voix exprimées distançant tous deux la liste de l'UMP de Mickael SERTAIN qui réalise près de 22% avec 1714 voix . Dans le fief historique du PS c'est un véritable coup de semonce qui préfigure l'explosion  interne et profonde du PS qui se confirmera avec la machiavélique opération macroniste d'accession au pouvoir orchestrée par  les lobbys et les médias dont plusieurs essayistes dévoilent aujourd'hui les faits.

Par ailleurs et dans une moindre mesure quant à ses conséquences la gestion du maire de Creil provoque aussi un désaccord au sein de la majorité et conduit Jean-Paul LEGRAND, adjoint à l'urbanisme a lancé sa propre liste citoyenne "Creil Avenir". Ce dernier recueillera à la surprise générale plus de 6% au 1er tour des municipales avec 480 voix devançant celle du PCF qui n'obtiendra que 5,65%  et 442 voix . 

Jean-Paul LEGRAND conformément à ses engagements ne passe alors aucun accord pour le 2eme tour sachant qu'en faisant ainsi il n'aurait aucun élu mais arguant ne pas vouloir se compromettre avec aucune des organisations politiques restant en lice. Le PCF quant à lui se rallie au maire sortant.

Une triangulaire a lieu au 2eme tour et les Creillois choisissent à la majorité relative le maire sortant dans une élection locale qui demeure très marquée par une forte abstention (42,70%) puisque 6714 électeurs ne se déplaceront pas sur les 15725.

GENERATION CREIL perd donc ces élections municipales et se retrouve avec l'UMP dans l'opposition. Tout au long de la mandature GENERATION CREIL s'oppose systématiquement à la majorité et se rapproche du maire de Nogent sur Oise, ex-PS également en dissidence. Il profite de cette mandature pour développer son influence dans les quartiers en s'appuyant sur le score obtenu et en poursuivant sur la thématique de l'incompétence du maire et de la majorité.

Le parti choisit le violet comme signe de ralliement, tout un symbole, qu'on pourrait facilement interpréter comme celui de la collaboration de classe, puisque le violet est un mélange du rouge et du bleu. Autrement dit on est un peu à  à gauche à cause du rouge  mais pas trop, on est surout pour le mélange avec le bleu c'est à dire avec la droite. 

Cette symbolique trouvera confirmation en 2016-2017 lorsque la campagne des présidentielles fait rage. Les Boulhamanistes n'ont aucune hésitation, leur candidat c'est MACRON. Le candidat a tout pour les séduire : le parfait arriviste qui a réussi à grimper au sein de l'appareil d'Etat très rapidement et de surcroît soutenu par toute l'oligarchie. Alors que Creil vote en majorité pour MELENCHON et la France insoumise, alors que MELENCHON met en garde le peuple et n'appelle pas à voter pour MACRON, M. BOULHAMANE fonce sans aucune hésitation et appelle avec la conviction du parfait politicien à voter pour son candidat Emmanuel MACRON au deuxième tour, alors qu'il n'était pas nécessaire que les milieux populaires apportent leurs voix en masse pour le  banquier qui n'était pas du tout menacé par LE PEN et qu'il s'agissait bien d'une manœuvre de 2eme tour pour tenter de donner au candidat de la bourgeoisie capitaliste et financière le maximum de voix.

Depuis  l'élection de M. MACRON, la bande  à BOULHAMANE qui avait soutenu le candidat LREM, s'est vue pousser des ailes. Avec son engagement pendant la présidentielle, elle a dès lors  obtenu sa légitimité militante auprès des nouveaux apparatchicks du pouvoir macroniste et a donc pu espérer obtenir l'aide et le soutien bienveillant de l'Elysée. Une reconnaissance due en particulier à Isabelle MAUPIN, ex-PS, ex écologiste, désormais  membre de Génération Creil, mais aussi militante de LREM et connue pour sa fine connaissance des réseaux d'influence dans les milieux politiques. Une reconnaissance due sans doute aussi à M. Adil BENTAIBI un autre militant de Génération Creil, qui dès que MACRON a annoncé sa candidature, s'est engagé pour le soutenir avec une grande ardeur. Dès lors de réception en réception dans les salons dorés du pouvoir, de colloques en colloques avec secrétaires d'Etat et ministres , la fine fleur macroniste creilloise n'a eu de cesse de clamer son admiration et son soutien au jupitérien Président se gardant bien d'émettre une seule critique sur sa politique catastrophique.

Evidemment le 13 novembre dernier il ne restait plus à la commission nationale d'investiture de LREM d'apporter son soutien officiel à Hichame BOULHAMANE. Ainsi MACRON en stratège politique qu'il est obtient sur Creil une liste qui ne portera pas le nom LREM mais qui est pour l'essentiel composée de membres de son parti ou qui soutiennent sa politique. Le but étant bien entendu de s'emparer de la direction de la ville et en particulier de disposer d'hommes et de femmes, qui si ils étaient élus, voteraient comme un seul homme pour les candidats MACRON aux élections sénatoriales.

Depuis, un mouvement social, inédit depuis plus de 50 ans, se développe contre la réforme néo-libérale de casse du système social des retraites. Bien entendu aucun membre de GENERATION CREIL n'a soutenu ce mouvement, prouvant dans les faits que cette association politique est bien du côté du macronisme.

Les citoyens de Creil doivent donc voter en connaissance de cause, ils doivent bien savoir qui est qui et qui soutient quoi et qui. Pas de démocratie sans information et transparence, n'est-ce pas ?

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog