Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

Fidel Castro délègue ses pouvoirs

Je suis allé à Cuba en 1978, j'avais alors 20 ans. J'y ai découvert un peuple formidable qui malgré l'agression permanente de l'impérialisme américain se bat et s'organise au quotidien pour construire une société où l'argent ne règne pas en maître et où la solidarité n'est pas un vain mot.  Depuis que Cuba a choisi la voie du socialisme, les Etats-Unis n'ont eu de cesse d'imposer un blocus économique à ce pays. Dans ce contexte et dans un monde où le capitalisme a étendu sa puissance en y faisant des ravages et en semant la guerre et la violence, les efforts remarquables du peuple cubain doivent être soutenus. Je considère que le socialisme a toujours plus besoin de démocratie et donc de participation populaire. L'idée et la pratique du culte de la personnalité sont étrangères au socialisme démocratique. Cependant il faut reconnaître qu'un homme comme Fidel Castro joue et a joué un rôle important pour la révolution et pour le mouvement des non alignés, pour faire en sorte que l'hégémonie nord-américaine soit combattue. Fidel Castro n'est pas de ces dirigeants communistes qui ont retourné leur veste après l'effrondrement de l'Union Soviétique. Même si bien des aspects du régime cubain méritent la critique, je me sens solidaire d'un peuple qui malgré les difficultés lutte pour sa dignité et pour les idéaux du socialisme. Le gouvernement des Etats-Unis a préparé un plan de renversement du régime cubain avec un financement prévu de plus de 80 millions de dollars espérant que la disparition de Fidel Castro entrainera une crise. Fidel Castro dont la santé connaît quelques difficultés étant donné son âge et une intense activité vient de déléguer ses pouvoirs à d'autres dirigeants de la république et du PC cubain. La presse occidentale le voit déjà mort. Les bien-pensants de notre pays le présente comme un dictateur. Ils oublient vite l'oeuvre de cet homme et de ses camarades pour que Cuba soit libérée de la servitude des puissances d'argent et de l'hégémonie américaine. Je publie pour information la proclamation de Fidel :

Proclamation du Commandant en chef au peuple de Cuba

A cause des énormes efforts réalisés pour visiter la ville argentine de Cordoba, participer à la Réunion du MERCOSUR, à la clôture du Sommet des peuples dans la ville historique de Cordoba et à la visite à Altagracia, la ville où a vécu le Che dans son enfance et assister dans la foulée à la commémoration du 53e anniversaire de l’assaut des casernes Moncada et Carlos Manuel de Céspedes, le 26 juillet 1953, dans les provinces de Granma et d’Holguin, des jours et des nuits de travail continuel sans à peine dormir ont donné lieu à ce que ma santé, qui a résisté à toutes les épreuves, soit soumise à un stress extrême et se brise. Cela m’a provoqué une crise intestinale aigue avec un saignement permanent qui m’a obligé à affronter une opération chirurgicale compliquée. Tous les détails de cet accident de santé figurent dans les radiographies, endoscopies et matériels filmés. L’opération m’oblige à rester au repos plusieurs semaines, éloigné de mes responsabilités et charges.

Comme notre pays se trouve menacé dans des circonstances comme celles-ci par le gouvernement des Etats-Unis, j’ai pris les décisions suivantes:

1) Je délègue à titre provisoire mes fonctions comme Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba au Second secrétaire, le camarade Raul Castro Ruz.

2) Je délègue à titre provisoire mes fonctions comme Commandant en chef des héroïques Forces armées révolutionnaires au camarade mentionné plus haut, le général d’armée Raul Castro Ruz.

3) Je délègue à titre provisoire mes fonctions comme Président du Conseil d’Etat et du Gouvernement de la République de Cuba au Premier vice-président, le camarade Raul Castro Ruz.

4) Je délègue à titre provisoire mes fonctions comme promoteur principal du Programme national et international de Santé publique au membre du Bureau politique et ministre de la Santé publique, le camarade José Ramon Balaguer Cabrera.

5) Je délègue à titre provisoire mes fonctions comme promoteur principal du Programme national et international d’Education aux camarades José Ramon Machado Ventura et Esteban Lazo Hernandez, membres du Bureau politique.

6) Je délègue à titre provisoire mes fonctions de promoteur principal du Programme national de la Révolution énergétique à Cuba et de collaboration avec d’autres pays dans ce domaine au camarade Carlos Lage Davila, membre du Bureau politique et Secrétaire du Comité exécutif du Conseil des ministres.

Les fonds correspondant à ces trois programmes, Santé, Education et Energie devront continuer à être gérés et priorisés, comme je l’ai fait personnellement, par les camarades Carlos Lage Davila, Secrétaire du Comité exécutif du Conseil des ministres, Francisco Soberon Valdés, Ministre présidente de la Banque centrale de Cuba, et Felipe Pérez Roque, ministre des Relations extérieures qui m’ont accompagné dans ces tâches et devront constituer une commission dans ce but.

Notre glorieux Parti communiste, appuyé par les organisations de masse et tout le peuple, a la mission d’assumer la tâche assignée dans cette proclamation.

Le sommet du Mouvement des pays non-alignés qui doit avoir lieu du 11 au 16 septembre, devra recevoir la plus grande attention de l’Etat et de la nation cubaine pour se tenir avec un maximum d’éclat à la date prévue.

Je demande à tous que le 80e anniversaire de ma naissance que des milliers de personnalités ont si généreusement voulu célébrer le 13 août prochain, soit reporté au 2 décembre de cette année, 50e anniversaire du Débarquement du Granma.

Je demande au Comité central du parti et à l’Assemblée nationale du Pouvoir populaire l’appui le plus ferme à cette proclamation.

 Je n’ai pas le moindre doute que notre peuple et notre Révolution lutteront jusqu’à la dernière goutte de sang pour défendre ces idées et mesures ainsi que d’autres qui soient nécessaires pour sauvegarder ce processus historique.

 L’impérialisme ne pourra jamais écraser Cuba.

 La Bataille d’idées continuera de l’avant.

 Vive la Patrie!

 Vive la Révolution!

 Vive le socialisme!

 Hasta la Victoria Siempre!

 

Fidel Castro Ruz

Commandant en chef

Premier secrétaire du Parti et président des Conseils des Conseils d’Etat et de ministres de la République de Cuba.

31 juillet 2006, 6h22 PM.
 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog