Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

Oise-Volga : article paru sur le site russe Fancité

La réalisation du projet de Oise-Volga de 2000 à 2002 a fait l'objet
de nombreux articles dans la presse française et russe. Je publie un article
paru sur un site internet russe de Francité

Nous formons un tout


Le compositeur, Dominique Grébert, auteur de “l’autre monde”. Directeur de l’école de musique à Montataire.
Le compositeur, Dominique Grébert, auteur de "l'autre monde". Directeur de l'école de musique à Montataire.
Je suis humain
Pas immortelle
Je vous écoute
Et vous protège
Je peux résoudre tous les problèmes
Telle est ma charge et mon devoir
Je n'pose pas de questions
A chaque instant je réponds
Je cherche la sagesse
Pour vous je fais des promesses
Vous êtes moi
Et je suis vous
Car nous formons un tout.


   Qu'est-ce qui unit les jeunes de Samara et de Saratov ? La réponse est bien évidente : c'est la Volga. Maintenant on peut ajouter à ce point de vue stéréotypé une toute nouvelle vision. Ce qui les unit vraiment aujourd'hui, c'est la musique. Vous voulez qu'on précise ? Avec plaisir : la musique française. Du concret ? Pas de problèmes : le spectacle musical du compositeur français Dominique Grébert " L'autre monde " dont la première a été donnée le 15 janvier à Samara et le 22 décembre passé à Saratov.

   Opéra ? Music-hall ? Mystérie ? A vrai dire, il est tout à fait impossible de trouver le mot juste qui puisse caractériser avec toutes les nuances cette manifestation artistique mise au monde (à notre monde) grâce aux efforts communs des créateurs russes et français - pédagogues, artistes, fonctionnaires - et des adolescents se présentant sur scène
.

La première de «l’Autre monde» à Samara
La première de "l'Autre monde" à Samara
   Le spectacle lui-même a été précédé d'un grand travail d'enthousiastes commencé il y a un an par un lancement de deux projets parallèles - à Samara et à Saratov - qui devraient croiser (à bas les théorèmes !) cette année en se transformant en une seule œuvre unie.

   La conception du projet a son auteur et animateur : Nathalie Perquin-Iasnogorodski, attaché linguistique du Centre Régional de la langue française de la Basse Volga, dont les idées ont su trouver le soutien nécessaire de la part de l'Ambassade française et des Départements d'Enseignement et de Science de nos deux régions.

   Quant à Monsieur Grébert qui a composé la musique, il est aussi parmi ceux qui font avancer sans relâche, malgré tant de difficultés naturelles à nos conditions, cette volonté qui peut paraître absurde : celle de venir en Russie mettre en scène un opéra chanté en français par les écoliers, c'est-à-dire, par les non-professionnels !

   Ayant sélectionné son groupe de 50 jeunes chanteurs et danseurs, Dominique, aidé de ses collègues russes Vassili Tcherkassov (coordinateur du projet), Igor Chadrin (metteur en scène), Irina Agafonova (maître de musique), Vera Chadrina (chorégraphe), Ioulia Soutiaguina (conseiller linguistique) et Alexandre Khokhlov (artiste-peintre), - a commencé les répétitions innombrables…


Les trois protecteurs du peuple souterrain, Laurent (Roustam Akhmetov), Kiss (Katia Olkina) et York (Anton Rouban) triomphent. Ils ont vaincu dans une bataille décisive, Laurent et Kiss ayant formé le dieu de l’amour Sphynx.
Les trois protecteurs du peuple souterrain, Laurent (Roustam Akhmetov), Kiss (Katia Olkina) et York (Anton Rouban) triomphent. Ils ont vaincu dans une bataille décisive, Laurent et Kiss ayant formé le dieu de l'amour Sphynx.
   Le spectacle terminé. Qu'est-ce qu'il dit à propos des jeunes artistes de Samara ? Très doués, sûrement. Laborieux, infiniment. Inattendus, comme tous les adolescents.

   Ce n'était pas par hasard que parmi les spectateurs il y avait deux autres Français qui sont venus à Samara justement à cette occasion. C'était Hélène Roos, attaché de coopération pour le français, et Jean-Paul Legrand, directeur du Cabinet du Maire de Montataire. C'est que dans le cadre du même projet franco-russe, les groupes de jeunes de Samara et de Saratov iront séjourner cette année en France dans la petite ville de Montataire (non loin de Paris) où ils créeront leur spectacle musical en commun avec les Français de leur âge qui se correspondent avec nos écoliers depuis quelques mois.

   C'est toujours l'union des volontés, des efforts, des rêves qui fait bouger les choses non seulement dans l'autre monde mais aussi dans le nôtre.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog