Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

Arcelor-Mittal leader mondial pour l'argent ou pour l'emploi ?

 Cet été a vu la bataille entre Arcelor et Mittal s'achever par le rachat par Mittal du groupe Arcelor, la nouvelle entité devenant le 1er groupe sidérurgique mondial avec une introduction en bourse le 18 septembre. Notre sud de l'Oise est directement concerné par cette opération puisque l'avenir de l'usine de Montataire est en jeu. Je publie ci-dessous la déclaration des représentants des travailleurs au comité d'entreprise européen du groupe soulignant la nécessité que les richesses créées et la création de ce nouveau géant de l'acier se ttraduise par un progrès pour l'emploi, les rémunérations et le développement industriel. Dans notre bassin creillois, les choix qui ont été faits jusqu'ici  se sont traduits par 440 licenciements. Que vont faire  les actionnaires et les dirigeants de ce nouveau groupe ? Aux habitants, aux salariés et aux élus de se mobiliser pour exiger que l'argent soit utilisé pour le développement de l'usine de Montataire et non pour des choix strictement financiers.

                                        ..............................................................................................

ARCELOR Comité d'Entreprise Européen (CEE) ? Comité de empresa europeo (CEE)

? Europese Ondernemingsraad (EOR) ? Europäischer Betriebsrat (EBR) ? Comitato Aziendale Europeo (CAE

 

 

Déclaration

au Comité d'Entreprise Européen Extraordinaire du

19 septembre 2006 à Luxembourg

Monsieur le Président,

Après cinq mois de bataille financière, juridique et médiatique le conseil d'administration nous annonçait le 21 juin 2006 la fin des hostilités. L'OPE-OPA hostile s'était transformée en fusion amicale, donc acte !

Les sommes consacrées de part et d'autre à cette bataille avoisinantes le milliard d'euros prouvent que l'industrie sidérurgique est redevenue depuis quelques années profitable et cela quelque soit son lieu d'implantation sur notre planète. Cette perspective de rentabilité à long terme doit permettre de dégager les ressources nécessaires pour satisfaire les investissements prévus dans nos centres de production mais aussi pour maintenir un secteur de recherche et de développement garant de produire les aciers de demain et donc gage d'avenir de nos emplois. Cette richesse espérée par les actionnaires qui ont fait le choix de cette fusion se doit également d?être justement redistribuée à ceux qui l'ont créé, c'est-à-dire aux hommes et aux femmes, ouvriers, employés, techniciens, ingénieurs et cadres oeuvrant dans le groupe. Cela doit se traduire notamment par le maintien de l'emploi, l'augmentation des rémunérations, la reconnaissance par l'élévation des classifications des qualifications. Nos accords sociaux et nos garanties collectives non seulement doivent être garantis mais aussi améliorés et cela dans tout le périmètre du futur groupe Arcelor Mittal.

Même si Arcelor s'est projeté dans la mondialisation de notre activité, Arcelor reste un groupe principalement européen issu de la "vieille Europe des 15, aujourd'hui des 25" fondé à partir d'une sidérurgie historique construite d'abord au pied des mines puis au bord de l'eau.Nous considérons aujourd'hui, et encore plus que hier qu'avec la demande croissante d'acier dans le monde, c'est l'ensemble des sites qui doivent être maintenu et développé qu'ils soient continentaux pour les plats carbon ou producteurs d'acier inoxydable. Nous tenons ici à exprimer fortement notre attachement aux valeurs qui sont les nôtres et qui sont celles du dialogue social européen. La culture européenne en matière de rapport entre les directions d'entreprises et les travailleurs a été conquise par les métallurgistes au fil des siècles par la lutte syndicale et nous n'entendons pas seulement la conserver mais aussi la développer dans cet espace européen toujours plus grand.

Le rôle important qu'a joué notre instance européenne dans l'intégration du groupe Arcelor a été reconnu par tous. C'est dans cet esprit constructif que nous demandons à ce que le mode de concertation, d'échanges en matière d'information/consultation établi au sein de notre comité d?entreprise européen soit pérénisé et étendu dans le nouveau périmètre européen d'Arcelor Mittal. Une fois finalisé avec l'absorption de Mittal Steel par Arcelor (qui doit être la référence en matière de gouvernance) il conviendra d'élargir notre comité actuel aux pays européens issus de Mittal Steel non encore représentés et ce dans un esprit collégial tel que développé depuis plusieurs années au sein de notre CEE.

L'attitude de la nouvelle direction lors des futures discussions pour l'extension de notre instance de dialogue social sera révélatrice de la véritable politique sociale qu'elle compte développer réellement. Pour les représentants des travailleurs ici présents, qu'ils soient de Mittal ou d'Arcelor, être le numéro 1 mondial doit être une référence non pas seulement à partir des tonnages produits ou de la rentabilité du capital engagé, mais aussi par rapport à la qualité des rapports sociaux du bien être et de la sécurité des travailleurs dans l'entreprise ainsi qu'au respect de leurs représentants et nous attendons de votre part des engagements fermes sur ces sujets.

Luxembourg, le 19 septembre 2006

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog