Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

L'autoritarisme au Lycée Uhry de Creil ne règlera rien

Je publie ci-dessous un texte publié par le SNES  du Lycée Uhry de Creil qui proteste de se voir interdit d'expression lors des journées portes ouvertes. En ma qualité d'élu, représentant le conseil municipal  au sein du Conseil d'Administration, je soutiens ces personnels dans leur démarche.

Jean-Paul Legrand

Jeudi 11 mars 2010 4 11 /03 /2010 15:49

interdit.jpgSamedi auront lieu les portes ouvertes du lycée Jules Uhry. Acteur important de la vie de l'établissement, le SNES avait demandé à disposer d'un stand, afin de faire entendre la voix des professionnels quant aux nouveaux programmes particulièrement controversés de seconde et en débattre avec les parents. Un échange non seulement normal mais indispensable: les occasions des différents acteurs de la communauté éducative de se rencontrer ne sont pas légion et à Jules Uhry les problèmes ne manquent pas, depuis les questions de sécurité jusqu'aux problèmes d'absentéisme en passant par la baisse régulière des effectifs.

La rencontre n'aura pas lieu. La Direction de l'établissement a tout simplement refusé la présence d'une organisation qu'elle semble plus considérer comme un ennemi intérieur que comme un partenaire incontournable. Ce n'est pas la première fois. On se souvient de l'interdiction qui avait été faite en 2008 au responsable académique de la FSU de pénétrer dans l'établissement.

Cette volonté illusoire d'avoir des "portes ouvertes" aseptisées n'a aucun sens. On n'impose pas les réformes sans les principaux protagonistes. Et on ne met pas en oeuvre de nouveaux programmes sans qu'ils aient pu être débattus par la communauté éducative.

Cette volonté de passage en force, qui s'était déjà manifestée lors de la descente des inspecteurs avant de céder devant la détermination des personnels, n'est plus seulement une mauvaise manière de mettre en oeuvre, un mode de gestion inefficace.  Au fil du temps l'autoritarisme est devenu le problème principal du système public d'éducation tout entier, engendrant des diagnostics à contre-sens, des réformes mal pensées ou impratiquables et multipliant les effets pervers. C'est vrai bien au-delà du lycée Jules Uhry, même s'il faut reconnaître que dans notre établissement on le pratique avec un zèle tout particulier.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog