Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Citoyens en mouvement

Politique, culture, éducation, formation pour la vie démocratique - blog créé le 10 mai 2006

Le capitalisme me révolte de plus en plus

                    La prison



La prison ??? La prison pour des enfants. Est-ce vraiment la solution, la prison ? 

Elle est bien moche cette société fondée sur le culte de l'argent et du plus fort, pétrie de violence, faite de chômage et de précarité pour des millions de gens tandis qu'une minorité joue à la bourse et gagne des milliards à ne rien faire ou si peu. Ils n'ont pas à s'inquiéter eux, si leurs valeurs baissent, les banques centrales viennent renflouer leurs pertes. Mais quand un petit artisan, une famille ouvrière demandent un crédit, c'est la croix et la bannière et c'est au taux le plus cher. Le crime n'est pas seulement là  où la presse à scandale  et les médias braquent leurs projecteurs.

La délinquance elle n'est pas que chez les pauvres. La délinquance financière, le racket quotidien des gens honnêtes par le grand capital, quand en parlera-t-on ?  Pourquoi est-ce tabou ?  Est-ce que je dis des gros mots quand je parle de capitalisme ? Quand je parle d'exploitation et de souffrances ? 

Des gamins de 15 ans en prison : n'est ce pas cette société qui est malade ? A quinze ans on devrait pouvoir faire des rêves de bonheur, voir l'avenir devant soi ? Faut-il que cette société soit tant malade pour produire des familles déchirées, des jeunes sans espoir,  des gens tellement individualistes qu'ils ne pensent plus qu'à se faire une place en écrasant les autres ? Que de souffrances ! Que de misère !

Il est temps de se rassembler et de s'unir contre cette aliénation que les gouvernements qui se sont succédé depuis des décennies ont entretenue et renforcée pour que jamais on ne touche au grand capital, au sacro-saint capital ! Ils ont travaillé sans relâche pour désespérer la classe ouvrière, casser ses plus grands acquis, brouiller les repères de  classe, pour réduire considérablement l'influence du parti communiste qui a tant oeuvré dans ce pays pour le progrès social .

Il est  temps  que les gens du peuple s'organisent démocratiquement contre les bonimenteurs bateleurs du type de Sarkozy qui exploitent l'émotion provoquée par tel ou tel événement  pour  dispenser leur démagogie. Il est temps de ne plus se laisser emporter par des illusions d'une gauche qui changerait la vie et qui lorsqu'elle est au pouvoir renonce totalement à s'attaquer aux privilèges. Il est temps de s'auto-organiser , dans les usines et les bureaux, dans les quartiers populaires et de préparer démocratiquement  la riposte révolutionnaire. Il est temps de devenir des citoyens lucides pour ne pas laisser des enfants de quinze ans aller en prison, mais que la société leur tende la main, les éduque et leur redonne l'espoir de vivre, leur offre des moyens de retrouver le chemin de la dignité, l'apprentissage du respect,  avec beaucoup, beaucoup, d'affection et d'amour. 

Mais il est vrai que cela ne rapporte pas d'argent, au contraire cela coûte  cher : plus de professeurs, plus de psychologues, plus d'éducateurs, oui plus d'êtres humains qui s'occupent des autres, aident, soutiennent,  accompagnent, éduquent, éveillent, et donnent du sens aux valeurs de fraternité, de solidarité, d'honnêteté. Ce dont souffre la jeunesse c'est autant du manque d'emplois que de considération et surtout de projets, de possibilités de se projeter dans un avenir pas seulement individuel mais aussi humain et collectif.  Les jeunes, les pauvres, les délinquants, qu'ils crèvent ! voilà ce que nous répondent toutes les politiques qui sacrifient l'homme sur l'autel du fric-roi. J'exagère ?  On vient d' annoncer la suppression de plus de 11000 postes dans l'éducation nationale ! On casse les services publics qui sont les services de la solidarité, utiles aux  gens modestes et démunis, indispensables à leur survie, indispensables pour la majorité des habitants de ce pays, des services sans lesquels  la jungle du chacun pour soi  serait encore plus féroce. Oui cela coûte cher pour les capitalistes mais pour nous rien n'est trop cher dès qu'il s'agit de nos vies. Comme le dit le slogan "Nos vies valent bien plus que leurs profits !" 

Une société qui ne voit  et  ne jure que par l'immédiateté du résultat, qui vénère  l'accumulation de l'argent pour l'argent, qui oublie son passé et refuse d'inventer l'avenir, est condamnée à sa perte. Elle menace l'Humanité toute entière de périls irréversibles. Les hommes ont besoin d'entrer dans une ère où la pensée et l'action  créatrices de chaque individu devienne le chaînon essentiel du développement de tous. Tout ce qui fera obstacle à ce mouvement nous conduira au néant.  Si il y a un sens à l'existence c'est celui de devenir toujours plus humain et donc de s'extraire de l'animalité et de la barbarie accumulée à travers des siècles de guerre et d'affrontements, des siècles et des générations marqués par la violence, de passer  à un nouveau degré de la civilisation que bien des oeuvres d'art dans leur visée annonciatrice ont su préfigurer. 

L'avenir appartient à ceux pour qui les vraies valeurs ne s'achètent pas et ne s'achèteront jamais. Le communisme n'est autre que ce combat pour l'émancipation  qui  délivrera l'humanité des rapports de classe et de la marchandisation de l'humain.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Jean-Paul Legrand sur le portail Overblog